Tutto quello che c’è da sapere sui pavimenti in cemento cerati

Definizione

Il calcestruzzo cerato applicato ai pavimenti è un rivestimento realizzato con una miscela di cemento e altri elementi come sabbia e inerti (spesso quarzo), pigmenti minerali e vari additivi.

Si aggiungono una o più mani di finitura di mordente minerale o organico, vernice o cera. Il calcestruzzo cerato può essere posato

  • su una lastra di cemento, a sua volta posata su un massetto
  • su piastrelle
  • su qualsiasi altra superficie rigida, pulita e piana che non sia “lavorabile” (il che significa che non si può posare il cemento direttamente sul parquet)

Colorati in massa o con una tinta, i pavimenti in calcestruzzo cerato possono essere adattati a qualsiasi estetica:

  • colori neutri e di classe come il bianco, il beige, il nero e il grigio
  • Colori mediterranei, come il rosso terracotta o il sabbia.
  • colori pop come il blu, il verde e l’arancione

A seconda del tipo di vernice, si può ottenere una finitura opaca, satinata o lucida per adattarsi a diversi stili estetici, da quelli più tradizionali a quelli più moderni e industriali.

I pavimenti in cemento cerato possono essere utilizzati sia all’interno, in casa o in azienda, sia all’esterno, per balconi, terrazze o bordi piscina.

Marius Aurenti, créateur de l’entreprise en 1982, témoigne :


“La création de l’entreprise était destinée à accompagner l’utilisation du béton dans l’architecture et la décoration. Les architectes et les entreprises du bâtiment étaient en permanence confrontés à des problématiques de protection du béton, qui était pour eux par nature difficile à protéger et à nettoyer. Des architectes comme Jean Nouvel, Claude Parent, Sir …, nous ont consultés pour trouver le moyen de remédier à cette protection. De même, des entreprises comme la SNCF ou la RATP, qui mettaient en exploitation des ouvrages neufs à l’ouverture de lignes, étaient confrontées à des problèmes de salissures, de graffitis, et il était difficile d’y remédier.”

“En proposant des solutions de traitement par des films de protection polyuréthane anti-graffitis et des lasures béton, nous avons réussi à résoudre ces problématiques pour les murs dès les années 80, en partenariat avec un fabricant anglais.”

Marius Aurenti

Le béton ciré dans les années 80

Marius Aurenti et Lionel Ballet, DG actuel de Matières Marius Aurenti

Les années 80 sont une période faste pour le béton, qui trouve sa place dans l’architecture sous l’impulsion de grands architectes comme Le Corbusier. 

Le béton, matériau de construction souvent caché, devient un matériau de parement pour faire des murs et du béton ciré sur les sols.

Les sols en béton ciré : une histoire spécifique

À cette époque, les sols en béton sont principalement des dalles structurelles qui doivent être revêtues. Cependant, on trouve dans des constructions modestes des tentatives pour que ces dallages deviennent à la fois structurels et fonctionnels.

Exemples de sols traditionnels en béton :

  • Portugal : Sols teintés par ajout de pigments sur une couche de surface (technique du Betão Alifado),
  • Espagne, Baléares, Grèce : Sols en béton lissé,
  • Maroc : Le Tadelakt et la spécificité de la chaux de Marrakech.

L’origine du béton ciré est donc millénaire, remontant même à l’époque romaine (types de sols appelés opus).

Les années 1990-2000 : La renaissance du béton ciré en France

Dans les années 1990, la rénovation des anciennes usines urbaines offre l’occasion d’utiliser les dallages industriels pour en faire des sols en béton ciré. Marius Aurenti participe activement à cette renaissance en proposant des solutions de traitement pour rénover ces bâtiments industriels et les transformer en habitations contemporaines.

L’innovation du béton ciré millimétrique

Dans les années 90, Marius Aurenti travaille sur une nouvelle génération de béton ciré pour sol en réduisant les charges et en utilisant des sables de quartz haute résistance. Progressivement, il crée un béton ciré pour sol millimétrique, offrant :

  • Une maîtrise parfaite de la couleur,
  • Pas de besoin de fractionnement,
  • Une protection par vernis pour un usage intensif.

Cette innovation se fait à La Ciotat, près de Marseille, et les premiers chantiers voient le jour autour de Marseille et d’Aix-en-Provence. Les architectes poussent l’entreprise dans ses premières réalisations, et la méthode de coloration du béton ciré s’affine en utilisant les pigments du Roussillon.

Systèmes de préparation de surface et protection

Pour améliorer la réalisation du béton ciré pour les sols, Marius Aurenti travaille sur des systèmes de préparation de surface et définit deux grandes familles de produits :

  1. Primaires pour les sols poreux,
  2. Primaires pour les sols fermés (notamment pour la rénovation sur carrelage).

L’amélioration des vernis polyuréthane permet de mettre au point un système de protection du béton de nouvelle génération. Contrairement à la cire, ces vernis offrent :

  • Une protection chimique permanente,
  • Une facilité d’entretien.

Pourquoi le béton ciré Marius Aurenti est une référence aujourd’hui

À travers cette évolution, Marius Aurenti a créé un béton ciré pour sol unique :

  • Adapté aux sols intérieurs et extérieurs (terrasses, douches à l’italienne, plans de travail…),
  • Sans besoin de joints de fractionnement,
  • Résistant aux tâches et aux usages intensifs.

Cette innovation a ouvert une nouvelle voie dans la décoration contemporaine, et le béton ciré s’est exporté dans de nombreux pays pour devenir un matériau incontournable de l’architecture et du design d’intérieur.

40 ans d’histoire

De sa fondation en 1982 à La Ciotat à la création du béton ciré millimétrique, découvrez l’histoire de Matières Marius Aurenti, ses étapes clés et son engagement.

Références

Hôtels, Restaurants et bars, boutiques et bureaux, espaces culturels et publics, maisons d’exception. Découvrez une liste de références aux 4 coins du monde.